CHRONIK : Rammstein - Rosenrot

Publié le par DrashDraya

Bon dans la chronique de merde du jour, voici l'album Rosenrot de Rammstein.

Rosenrot.jpg

Encore et toujours, si vous voulez les paroles, la traductions, et l'analyse des textes, c'est sur Planet Rammstein ^^

Allez, c'est parti :

Benzin :
On commence par une chanson qui surprend un peu par ses sonorités bizarres, mais on est loin d'être déçu, Rammstein nous montre la des talents de metal pas trop révélés auparavent. C'est une chanson qui parle d'alcool, elle a été jouée en avant première à Nîmes en 2005. Pour l'instant on est bien content :)

Mann gegen mann :
La encore une bombe, et cela à surement fait plaisir à plus d'un, car dans cette chanson, Till GUEULE !! Et en plus il gueule Schwulah ce qui siginifie pédé en allemand. J'en profite pour passer un commentaire : dans Stein um Stein, à la fin Till gueule Schrei !! ce qui a été honteusement repris par Tokio Hotel pour leur chanson du même nom. Honte à eux ! Cette chanson parle des insultes faites aux gays.

Rosenrot :
Ptite baisse de tension sur cette chanson qui n'est pas mal non plus, mais qui décroche des morceaux précédents. Je ne me souviens plus de quoi cette chanson parle, mais c'est pas un truc joyeux.

Spring :
Perso, je trouve cette chanson très belle. Elle parle d'un homme qui veut se suicider du haut d'un pont, et la foule réunie autour de lui ne le retient pas, bien au contraire, la foule lui crie "Saute !" ( "Spring !" ) Après le deuxième refrain, ya une de ces pures transitions uniques chez R+ qui cloue sur les chaises tellement que c'est beau snif. Allez suivante ^^

Wo bist Du :
Hmm une chanson assez douce avec des sonorités arctiques (on pense à la couverture de l'album), très belle, parlant d'amour si je ne m'abuse. Till a l'air très malheureux pendant les refrains bouhouhou jpleure aussi tiens.

Stirb nicht vor mir / Don't die before I do :
... bon bah la... euh... jsais pas quoi en penser, cet album commencait très bien, et la... Un slow en piste 6 c'est pas commun chez R+ surtout que la mélodie est TRES loin d'être aussi belle que Nebel, et il y a une voie de femme je sais pas c'est qui, mais cette chanson est digne de l'Eurovision >< Grosse Grosse déception, je prie pour que cette chanson soit pas faite uniquement pour le fric, parce que sinon R+ se casserait la gueule dans l'estime de pas mal de monde...

Zerstören :
Et la, alors que je me ronge les ongles pendant l'ending de Stirb nicht vor mir, une grosse pure bombe que jme prend en pleine kupo avec Zerstören (ca veut dire Détruire nyark nyark) Une chanson très bourrin jamais vu chez Rammstein, c'est vraiment impressionnant : Ich muss zerstören ! Doch es darf nicht mir gehören (soit : "Je dois détruire ! Mais seulement ce qui ne m'apartient pas) Ca refout d'aplomb et hop apres un ending tout doux, ^^ on passe à la suite.

Hilf mir :
On continue sur une chanson qui parle de l'histoire de la petite fille qui jouait avec des allumettes. Bien bourrin, elle prend très bien la suite de Zerstören (tiens jvais la remettre ^^) La fin est très sympa, avec une alternance de guitare à fond avec Till qui hurle HILF MIIIR ! et apres 2 sec de piano lol et ca reprend enfin bref c'est cool.

Te quiero puta :
Bon bah rien qu'avec le titre on avait deviné que c'était pas une chanson parlant de philosophie suèdoise médiévale, mais c'est en effet la chanson érotique de l'album (piste 9 comme d'hab ^^) Et ben une mélodie pas mal, c'est pas ma préférée de l'album mais ca se laisse écouter. Ca parle des relations avec les prostituées : "No no no tu corazon" (et oui Till chante en espagnol) "Mucho mucho tu limooon" C'est un peu le même sens que Buck Dich ou Till dit "Penche-toi, ton regard ne m'intéresse pas".

Feuer und Wasser :
Une chanson au sens apparement complexe d'après PlanetR+, allez voir l'analyse des paroles de cette chanson c'est très beau. La chanson en elle-même d'ailleurs est très belle, on pense un peu à Klavier, moi je l'écoute quand je suis mélancolique ^^

Ein lied :
On retrouve comme dans Mutter un slow en dernière piste, mais il est de bien meilleure qualité que Stirb nicht vor mir : une part' de guitare sèche à faire pleurer, un synthé à la mélodie mortuaire, et un chant malheureux magnifique. Ca ne vaut peut-être pas le merveilleux Nebel, mais c'est tout de même très très beau....


Voila, c'est fait pour Rosenrot ! Conclusion : bah c'est un très bon album, plus métal par moment que les autres albums, parsemé de chansons plus douces très belles, et si l'on oublie Stirb nicht vor mir, c'est un excellent album de Rammstein, recommandé aux fans ^^

Publié dans Musique Destroy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article